Once Upon a Time in… Cannes

Once Upon a Time in… Cannes

Quentin Tarantino à Cannes - Photo Patrice Lapoirie
Après « Inglourious Basterds » et « Django Unchained », c’est dans un vibrant hommage à l’industrie du rêve que Tarantino s’approprie l’histoire et la revisite à l’écran.

 

« J’aime le cinéma. Vous aimez le cinéma. »,

c’est ainsi que débute la lettre ouverte que le réalisateur Quentin Tarantino a diffusé sur les réseaux sociaux.

Je suis très heureux d’être à Cannes pour montrer Once Upon A Time In Hollywood avec le public du festival. Les acteurs et l’équipe ont travaillé dur pour créer quelque chose d’original, et je demande juste que tout le monde évite de révéler quoi que ce soit qui empêche les futurs spectateurs de vivre la même expérience devant le film ».

 

Dans une narration décousue, à l’ère des mouvements hippies et des ignominies de la communauté Manson, il nous conte le récit d’un acteur médiocre d’une série télévisée de western en quête de sa reconnaissance d’antan.

Continue reading « Once Upon a Time in… Cannes »

It Must Be Better Than Heaven

It Must Be Better Than Heaven

Quand nous sommes arrivés à Cannes, nous avons laissé une chance à la ville de se présenter.

La première impression qui a imprégné ma rétine était bien naturellement la mer. Mais aussi cette ville maritime, qui s’anime une fois par an, lorsque son coeur bat au rythme du cinéma.

Normalement, elle ressemble plutôt à ça :

Continue reading « It Must Be Better Than Heaven »

Hommage au Nanar

Hommage au Nanar

En route pour le Festival de Cannes, l’équipe Clap 8 a souhaité rendre hommage à une catégorie de film bien particulière. Des films qu’on a peu de chance de croiser sur l’emblématique tapis rouge : les Nanars.

Autour du Nanar, les avis divergent

Dans le monde du 7e art, il a ses adeptes, et ses détraqueurs. Certains vous en parlerons amusés, à la sortie d’une séance de ciné où ce film si mauvais a fini pour cette même raison par les faire pleurer de rire. Cette projection qui séduit par ses défauts, qui en devient pour le moins comique, à la différence du « navet », un film aussi fade que le légume qui porte le même nom.

Les plus sceptiques, eux, refuseront de parler du Nanar comme d’une catégorie cinématographique, trop vulgaire selon eux pour mériter une place à part entière dans le monde du grand écran. En partance pour Cannes, la croisette et le tapis rouge, l’équipe Clap 8 tenait à vous parler de ces films qui ne raflent pas souvent les palmes du Festival.

Continue reading « Hommage au Nanar »

He Cannes do it ! -Interview de Simon Chevalier – #2

Comme promis, c’est à Cannes que je retrouve Simon Chevalier le samedi 19 Mai sur un des balcons du Palais destinés aux interviews, pour nous faire part de son bilan : a-t-il réussi à respecter ses objectifs ? Quels ont été les films marquants selon lui ? Vous saurez ainsi les opinions et le regard d’un passionné du 7ème art sur la 71ème édition du festival de Cannes.
Wendy Hajnala

« Noire n’est pas mon métier » – libérer toutes les paroles

noire n'est pas mon métier - montée des marches
©ParisMatch

Chloé et moi avons rencontré les 16 comédiennes à l’origine de l’ouvrage « Noire n’est pas mon métier ».

Après avoir monté les marches du Palais des Festivals, le collectif organisait une séance de dédicace dans un hôtel de luxe cannois. L’occasion d’aborder la question des discriminations raciales au sein du cinéma français.

Intervenantes : Assa Sylla, Shirley Souagnon, Firmine Richard et Rachel Khan